TREK EN AUTONOMIE : Tout ce que tu dois absolument savoir

Tu as besoin d’évasion, de nature, d’air pur et d’aventure ?

Tu rêves de traverser de grands espaces à la force de tes mollets,

D’aller crapahuter sur des sentiers vallonnés ?

Randonner une journée c’est bien oui,

Mais randonner plusieurs jours et bivouaquer c’est encore mieux !



Comment choisir ton matériel technique, comment organiser ton sac à dos et comment le régler pour ne plus jamais avoir mal au dos ni au épaules, comment réussir à coup sûr ton bivouac (comment choisir ton emplacement, comment installer ton campement), comment être autonome sans avoir besoin de te ravitailler...

Se lancer dans l’aventure des randonnées avec bivouacs c’est pas évident. 


Ça demande quelques connaissances mais surtout du matériel technique. 


Un matériel qu’il vaut mieux bien choisir si on veut que tout se déroule au mieux. 


Au début on n’ose pas forcément se lancer, on a peur, on trouve ça dangereux, on se fait de fausses idées… 


Tu es peut-être dans ce cas-là et c’est tout à fait normal ! 


C’est la peur de l’inconnu… et tant qu’on n’y a pas goûté on s’imagine tout un tas de choses et on s’en fait vite toute une montagne (joli jeu de mot 😂).


J’étais dans le même cas que toi il n’y a encore pas si longtemps mais rassure-toi on apprend très vite !


Et c’est justement pour te faciliter la tâche et te faire gagner du temps que j’ai écrit pour toi, ce guide ultra-complet dans lequel j’ai rassemblé toutes les infos que tu dois absolument savoir avant de partir faire ton trek en autonomie.


Donc aucun souci !


Que tu sois novice, déjà amateur ou simplement curieux, je te donne tous mes conseils pour partir bivouaquer sereinement en totale autonomie pendant quelques jours.


Les nombreux treks que j’ai eu la chance de faire ces dernières années m’ont permis de tester tout un tas de matériel, ils m’ont permis de vivre des moments incroyables mais aussi de faire face à des imprévus et de traverser de sacrées galères. 


Autant, se réveiller au lever du soleil, sortir de sa tente et prendre son petit-déjeuner au milieu des chamois à plus de 3000m d’altitude c’est magique, autant, se rendre compte que son réchaud à gaz ne fonctionne pas à cause du froid, ne pas pouvoir manger et ensuite ne pas réussir à planter sa toile de tente car le sol est gelé, c’est tout de suite moins cool… (même si après coup, ça laisse toujours des anecdotes marrantes à raconter).

C’est donc en prenant du recul face à tout ça et grâce à toutes ces expériences que je te partage mes conseils pour t’aider à :

  • Trouver le sac à dos qui est fait pour toi, tout en étant le plus fonctionnel et pratique possible (page 3)
  • Trouver les chaussures qui te permettront de marcher deux fois plus longtemps sans avoir d’ampoules (page 11)
  • Trouver la toile de tente dans laquelle tu seras comme à l’hôtel sans pour autant ajouter 3kg à ton paquetage (page 15)
  • Trouver le sac de couchage idéal pour ne pas à avoir à passer ta nuit à faire des pompes pour te réchauffer (page 19)
  • Trouver le matelas de sol le plus confortable et résistant, histoire de ne pas finir comme moi, couchée à même la glace, à cause d’un matelas crevé… (page 24)
  • Trouver le réchaud qui te permettra de concocter les meilleurs plats de la vallée (page 27)

Et tout ça, bien entendu en optimisant au maximum le poids et l’encombrement afin de ne pas avoir besoin de partir avec 3 porteurs et 6 mulets.


Je te donne également toutes mes pistes pour :

  • Organiser l’intérieur de ton sac comme un chef afin de bien répartir toutes les charges (page 34)
  • Régler ton sac au mieux pour pouvoir enchaîner les cols et les kilomètres sans avoir mal au dos (page 38)


Je t’expliquerai aussi comment il est possible de :

  • Survivre plusieurs jours dans la nature sans emmener une seule goutte d’eau ni craindre la moindre intoxication ou diarrhée (page 54)
  • Manger à ta faim sans te ravitailler, tout en te faisant plaisir et en dégustant chaque jour un plat différent (presque digne d’un resto étoilé) (page 50)


Et enfin, pour rendre l’expérience encore plus belle, je te dévoile toutes mes astuces pour :

  • Trouver le spot idéal pour bivouaquer, sans craindre d’être réveillé en pleine nuit par un dégât des eaux (page 43)
  • Installer ton campement et en faire un endroit de rêve (page 47)


Voilà enfin l’occasion rêvée de te couper un peu du quotidien et de vivre une expérience dépaysante et saisissante, où le temps semble littéralement s’arrêter.


© 2020 | blogtrotteuz.com